Peut-on fumer la cigarette électronique dans un avion ?

Article publié le - Dernière mise à jour le
vapoter dans l'avion

Quand on prépare un voyage vers l’étranger en avion, il n’est pas toujours évident de savoir les objets à mettre dans sa valise. Si les vêtements et le nécessaire pour la toilette sont à garder, ce n’est pas forcément le cas de la cigarette électronique. Si vous êtes vapoteur, vous aurez certainement envie de vapoter au cours de votre voyage. Est-il possible de fumer la cigarette électronique dans un avion ?

Garder sa cigarette électronique dans un avion : c’est possible

Pour effacer tout doute, sachez que vous pouvez bel et bien garder votre e-cigarette sur vous dans un avion. Aucune réglementation n’interdit à un fumeur d’avoir sur lui ou dans ses bagages, le dispositif de vapotage. Presque toutes les compagnies aériennes autorisent en soute l’e-liquide. Toutefois, les passagers ne peuvent pas mettre dans leurs valises plus d’un litre (1L) de liquide. En la matière, il ne s’agit pas expressément d’e-liquide. En effet, votre shampoing est également considéré comme un liquide. Vous devez donc faire un choix.

Par ailleurs, en avion, tous les liquides sont soumis à des pressions relativement fortes. Pour sécuriser vos e-liquides, vous devez donc les mettre dans des contenants transparents, hermétiques, qui ne fuitent pas. Ce sont des précautions à prendre si vous devez garder la cigarette électronique avion.

Peut-on oui ou non, fumer la cigarette électronique dans un avion ?

Une chose est de garder la cigarette électronique, l’autre chose est de l’utiliser au cours du voyage. Dans un passé récent, l’e-cigarette était autorisée, même à l’usage, dans un avion. À ce moment, les usagers ne pouvaient vapoter que dans certains pays et seulement chez certaines compagnies. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas.

Les avions sont à juste titre, considérés comme des espaces publics qui sont confinés. Lorsqu’un passager fume (cigarette traditionnelle ou électronique), il est difficile que les autres ne soient exposés à la vapeur ou à la fumée. Si un passager ne souhaite pas être exposé à cette vapeur, il n’a aucun moyen d’y échapper. C’est principalement pour cette raison que vapoter dans un avion est proscrit chez la quasi-totalité des compagnies. Par ailleurs, la vapeur dégagée par les cigarettes électroniques peut déclencher les détecteurs de fumée qui se trouvent dans les toilettes.

Les batteries et les accus : deux facteurs impactant l’interdiction de vapotage en avion

L’interdiction de l’usage de l’e-cigarette en avion intervient dans le cadre de la protection des passagers et de la sécurité de l’espace aérien international. La cigarette électronique se décompose en plusieurs parties :

  • la batterie ;
  • l'atomiseur ;
  • le réservoir ;
  • l'accus ;
  • etc.

Les batteries et les accus sont essentiels pour que le dispositif fonctionne correctement. Seulement, ils sont sujets à une réglementation très stricte. Avec une augmentation considérable des appareils à batteries ces dernières années, les risques d’incendies sont de plus en plus croissants. Depuis 2016, il n’est plus possible de stocker dans les soutes d’avions, des batteries au lithium-ion. Cette interdiction touche également les accus qui sont utilisés pour la vape. Ils sont, la plupart du temps, en Lithium-manganèse. Les compagnies aériennes s’interdisent donc de les transporter.

Toutefois, si vous tenez à emporter votre cigarette électronique quand vous voyagez, vous pouvez toujours le garder en bagage à main ou en cabine. Dans ce cas, vous devez savoir que seulement deux batteries ou accus sont autorisés. Vous ne pouvez emmener plus d’accus ou de batteries que si votre compagnie l’autorise.

Si vous avez prévu de voyager prochainement, n’hésitez pas à consulter l’article combien de temps pour un renouvellement de passeport, cela pourrait vous être utile !