Mon salon cocooning : les astuces

Article publié le - Dernière mise à jour le

Qui ne rêve pas d’avoir un lieu de détente en rentrant du travail, de profiter d’un espace lounge pour se réunir en famille ou entre amis ?! Rien de tel que d’aménager son salon pour cela. Qu’il s’agisse d’un loft industriel, d’un appartement contemporain ou d’une maison rustique, optimiser l’espace et agencer le salon pour créer une ambiance cocooning est à portée de tous. Décliné dans une large palette de couleur, avec une gamme de texture elle aussi large, le canapé du salon est la pièce emblématique pour sublimer cet espace de vie. Et avant de choisir, plusieurs critères sont à prendre en compte pour trouver le canapé plein de style et douillet à souhait. 

Le canapé, le cœur du salon

De la structure au revêtement, en passant par la mousse des coussins et les ressorts, rien de tel qu’une check-list pour choisir un canapé aussi beau que confortable

La taille

La première des choses est d’opter pour un canapé dont les dimensions conviennent à celles du salon. Trop petit, il aura l’air ridicule et trop grand, il ne permettra pas de profiter pleinement de tout l’espace. Il convient donc de s’assurer que ce dernier soit parfait en ce point et qu’il puisse passer le seuil de l’entrée. Il serait en effet dommage de ne pouvoir le faire tourner dans les escaliers ou qu’il reste coincé dans le couloir menant au salon. En parallèle, il est essentiel de connaître le nombre d’assises. Deux, trois ou six places ou plus, ce critère permet de cibler des canapés en particulier. 

Le type

Après les dimensions et le nombre d’assises, il convient de déterminer quelle en sera la forme. Et pour ce point, cela dépend de son usage. Dépendamment du mode de vie et de ses envies, un canapé sera plus adapté qu’un autre. Dans le cas où on a besoin d’un couchage supplémentaire, le canapé convertible est d’à-propos. Les canapés d’angle peuvent avoir une méridienne et se transformer en coffre de rangement, idéal pour les jouets des enfants par exemple. D’autres ont également des accoudoirs qui peuvent servir de rangement, mais aussi faciliter la détente pour celles et ceux qui aiment lire le soir dans leur canapé notamment.

La qualité

Là encore, le choix dépend du mode de vie. Et, pour le vérifier, rien de tel que de faire le tour du canapé. Mieux vaut préférer des matériaux résistants, durables et antitache lorsque l’on a des jeunes enfants et/ou des animaux. Les structures les plus résistantes sont en contreplaqué ou en hêtre, les traverses elles doivent aussi être en bois, agrafées et collées pour plus de solidité. Rien de tel que des ressorts pour assurer une suspension parfaite. Les sangles ne sont pas à exclure pour autant qu’elles soient très longues et entrecroisées. La mousse « haute résilience » est la plus confortable pour les coussins. Sa densité doit d’ailleurs se rapprocher des 30 kg/m3. Bien entendu, ceux et celles qui apprécient le fait de s’enfoncer en douceur opteront pour un duvet ou semi-duvet. Et, pour parfaire le tout, autant miser sur la norme NF.

Les astuces pour un salon optimisé

Ne pas surcharger l’espace

Si le choix d’un canapé est important pour que le salon devienne un cocon, il est d’autres astuces pour qu’il le devienne encore plus. Tout d’abord, quelle que soit sa configuration, sa taille, il doit être aéré. Inutile de surcharger l’espace au risque de le rendre plus petit, de le rendre moins agréable et de donner une impression de manque d’espace. Rien de tel que du mobilier bas, qui peut se moduler et avoir plusieurs fonctions pour pouvoir circuler tout autour.  

Ne pas tout tourner autour de la télévision

La tendance en aménagement d’un salon est de le faire en fonction de la télévision. Et pourtant, le salon n’est pas un « home cinéma ». Il convient donc d’aménager le salon en faisant abstraction de l’emplacement de la télévision. D’autant que le canapé peut être positionné en biais par rapport au téléviseur. Rien de tel que de disposer une claustra, une bibliothèque par exemple pour créer des espaces différents dans le salon par exemple.

Ne pas tout coller au mur

De nouveau, la tendance est de coller au mur les meubles du salon, alors que les décoller d’une dizaine de centimètres n’entraîne pas forcément une perte de place. Bien au contraire ! Rien de tel que de positionner en biais le canapé, de jouer sur les volumes en décollant les meubles du mur voire de les suspendre pour certains. L’astuce pour alléger la pièce et lui donner une atmosphère plus chaleureuse est d’opter pour des éléments bas et peu profonds

Ne pas laisser l’espace dans l’obscurité

Travailler l’aménagement du salon demande également de s’attarder sur l’éclairage. Il convient donc de ne pas tout miser sur l’éclairage direct, naturel. D’autant que d’un salon à l’autre, l’éclairage direct n’est pas toujours suffisant. Entre les suspensions, les lampes à poser ou encore les appliques murales avec un bras notamment, rien de tel que de jouer avec les sources lumineuses pour créer une jolie composition lumineuse. Et là encore, mieux vaut jouer sur les hauteurs, les grandeurs pour faire de cet espace un petit nid douillet. Côté ampoule, mieux vaut tout miser sur les lumières jaunes, dont la luminosité est plus blanche quitte à moduler l’intensité en installant un variateur. Idéal pour une ambiance lounge entre amis à la nuit tombée.

Ne pas jouer l’accumulation

Si l’accumulation d’objets est plutôt réussie chez les artistes comme Arman, dans le salon la sobriété est de mise. Exit donc les objets qui s'amoncellent sur les meubles, mieux vaut prévoir des niches, des étagères ou encore une vitrine pour y exposer ses objets. Cela permet de mieux les apprécier, de réduire le temps passé aux tâches ménagères, mais aussi et surtout, de faire du salon un espace cosy à souhait.