Retraite complémentaire : quel est son montant ?

Article publié le - Dernière mise à jour le
prendre sa retraite

La retraite complémentaire est un dispositif obligatoire applicable à tout employé, financé par des cotisations de l’employeur et des salariés qui sont par ailleurs gérées par des organismes de prévoyance ou autres entités agréées.

Quel est le montant de la retraite complémentaire ?

Concrètement, quand vous prenez votre retraite, si vous êtes rattaché à un dispositif de retraite complémentaire, vous toucherez un complément de retraite qui viendra s’ajouter à votre pension de retraite de base. Or, le calcul de la pension complémentaire dépend essentiellement du régime que vous relevez. En effet, chaque régime est spécifique à chaque type de profession.
Dans cet article, nous allons voir à combien s’élève la pension complémentaire.

La retraite complémentaire : de quoi parle-t-on ?

La retraite complémentaire consiste à percevoir une pension par répartition venant se cumuler avec la pension de base perçue par la Sécurité sociale pour toutes les catégories de salariés qui ont été employés ou rattachés à un ou à même plusieurs régimes de retraite.
Chaque métier possède son propre régime de retraites complémentaires. Retrouvez ci-dessous une liste non-exhaustive des régimes de retraite complémentaire :

  • agirc-arrco un régime unifié qui est effectif depuis début 2019, il constitue le dispositif de prévoyance complémentaire de fin de carrière dont relèvent les employés du secteur privé ;
  • le RAFP constitue le régime de pension complémentaire pour les personnes travaillant dans la fonction publique étatique, territoriale ainsi que dans le secteur hospitalier. De même, les fonctionnaires de l’ordre judiciaire et les militaires sont également soumis à ce régime ;
  • l’Ircantec s’agit du dispositif de prévoyance complémentaire à laquelle les agents conventionnels de la fonction publique d’État, territoriale et de milieu hospitalier et les contractuels et agents de droit public y sont affiliés ;
  • la MSA représente le régime de retraite complémentaire auprès duquel les agriculteurs non-salariés sont rattachés ;
  • l’IRCEC assure quant à lui la gestion des dispositifs de retraite complémentaire dont bénéficient les personnes exerçant dans le domaine artistique ainsi que les créateurs de pièces originales ;
  • la Sécurité sociale des Indépendants constitue la caisse de retraite complémentaire à laquelle sont affiliés les artisans, commerçants ainsi que les entrepreneurs industriels.

La retraite complémentaire : un système par point

Dans le système de retraite de base, ce sont les trimestres que l’assuré valide alors que dans le système de retraite complémentaire obligatoire, c’est des points qu’il accumule.

Le système de points est un dispositif spécifique à la pension complémentaire. En effet, chaque année, la valeur de ce point de retraite est révisée. Le calcul du montant de la retraite dont bénéficie l’assuré s’effectue sur la base de la valeur du point durant l’année de sa mise à la retraite.

Le régime de retraite universel que les autorités souhaitent mettre en place, sans pour autant compromettre le principe de répartition, renonce au système par trimestres en faveur du régime de retraite par points, tel qu’il est appliqué à la pension complémentaire.

Quel est le montant de la retraite complémentaire ?

Le montant de la pension complémentaire varie en fonction de la caisse de retraite auprès de laquelle le salarié cotise, mais également en fonction du cumul de ses cotisations au cours de son activité professionnelle, lesquelles sont conditionnées par ses rémunérations. Ainsi, les pensions complémentaires sont majoritairement calculées à partir de points.
Une certaine somme de cotisations donne accès à un nombre déterminé de points, que le salarié acquiert au cours de son activité. À la date du départ à la retraite, la totalité des points acquis est multipliée par la valeur du point en vigueur à la date de la fin de la carrière professionnelle pour déterminer le montant de la retraite complémentaire.
Donc, pour connaître le montant brut annuel de votre pension complémentaire, vous n’avez qu’à effectuer la multiplication ci-dessous :
nombre de points acquit X valeur du point.