Fondations sur pieux : que faut-il savoir ?

Article publié le - Dernière mise à jour le
fondation maison

La construction d’une maison ou d’un bâtiment nécessite dans la plupart des cas un terrain assez souple afin de correspondre au poids de ces constructions. A l’époque, on construisait des pieux en bois, mais actuellement tout a évolué. On utilise donc des matériaux plus pratiques notamment des fondations profondes sur pieux standards. Pour en savoir plus, nous vous invitons à continuer à lire notre article. Quel est donc le principe des fondations sur pieux ? Quels sont les types disponibles ? Et comment faire le bon choix ?

Fondations sur pieux : que faut-il savoir ?

Fondations sur pieux : les types

En parlant d’infrastructures, il est évident de dire qu’on doit créer des fondations profondes solides selon le cas de construction étudié. Notons qu’il existe des méthodes précises de réalisation des pieux, qu’ils soient battus ou forés. Les pieux battus se présentent en tant que pieux qu’on a façonnés à l’avance. A l’époque, ils étaient en bois, mais actuellement, ils sont en béton armé ou en acier. On les appelle des pieux « battus » pour rappeler qu’ils doivent être encastrés au sol par la technique du battage. En ce qui concerne les dimensions, les formes et les renforts de tête des pieux battus, ils sont différents selon le type du sol et selon d’autres éléments. Les pieux forés sont souvent confectionnés sur site après les avoir forés dans le terrain. On trouve en général les pieux forés simples qui sont placés uniquement dans des sols qui se situent à une profondeur maximale de 20 m. Donc, on n’a pas besoin de protection pour les parois du forage.

On a également les pieux forés tubes dont le forage est effectué dans un centre en tube déjà placé au sol. Dès qu’on fait le forage, on coule le béton, puis on extrait le tubage qui a servi d’une protection aux parois.

Enfin, on a les pieux à tarière creuse dont le coulage se fait au fur et à mesure du forage en utilisant du béton projeté droit dans l’âme de la tarière ou bien ce qu’on appelle l’outil de forage. On effectue, par la suite, plusieurs techniques délicatement afin de contrôler continuellement le forage et le coulage.

Réalisation des fondations sur pieux

Il faut savoir que l’application des pieux, qu’ils soient forés ou battus, nécessite que vous vous orientiez vers une entreprise spécialisée dans le secteur « Bâtiment et Travaux Publics ». Les pieux battus sont souvent obtenus en les achetant hors site ou en les réalisant sur place, à moins que le chantier ne soit pas exigu. Certes, les pieux battus sollicitent l’utilisation des dispositifs de battage, mais les pieux forés, en parallèle, nécessitent des outils de forage et de coulage de béton. Par contre, une bonne réalisation du tout réclame évidemment d’amples connaissances et une forte maîtrise des différentes machines qui ne peuvent être utilisées par des particuliers. Pour ceux qui l’ignorent, peu importe le type de fondation utilisé, il s’avère important de régler certains frais et factures !

Mais ce qui est toujours obscure, c’est le fait que les tarifs diffèrent d’un bâti à l’autre et ces variations dépendent de plusieurs facteurs, notamment la nature géotechnique et géomorphologique du sol, le poids de la construction et les dimensions des pieux. En moyenne, les prix pour un seul pieu foré varient entre 600 € et 800 €. En y ajoutant les surcoûts liés aux travaux, les tarifs pourront atteindre les 1500 €, ce qui veut dire, à titre indicatif, que les fondations sur pieux pour une maison de 100 m² de plain-pied coûteront entre 10 000 € et 15 000 €.

Fondations sur pieux : mise en place

La mise en place des fondations sur pieux diffère selon ces derniers. En effet, on a des pieux préfabriqués et des pieux coulés sur place :

Les pieux préfabriqués

Les pieux préfabriqués sont des pieux qu’on peut utiliser directement. Ils sont en général constitués d’un ou de plusieurs blocs qu’on assemble en les enfonçant. Pour les mettre en place, on utilise la technique de battage. On utilise des pieux en béton armé, en bois, en acier, ou bien en béton précontraint.

Les pieux coulés sur place

Pour ce qui est des pieux coulés sur place qui sont faits de béton armé, ils sont exécutés directement sur le chantier. Cette technique consiste à creuser un trou, puis à faire couler le béton à l’intérieur. On peut faire cela de deux manières différentes :

  • Effectuer le coulage en maintenant les parois ;
  • Effectuant le coulage sans maintenir les parois.