Civisme

Dernière édition le : 26 juin 2018

civisme

Cette page a pour but de rappeler les règles de bonnes pratiques au quotidien.

L’été arrivant, il est bon de veiller au respect de chacun en appliquant les bonnes attitudes :

Jardinage et bricolage

  • de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h30 les jours ouvrables ;
  • de 09h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00 les samedis ;
  • de 10h00 à 12h00 les dimanches et jours fériés.

Fête familiale et musique

Lorsque j’organise une fête à mon domicile, je préviens mon voisinage et je limite le volume de la sono.

Animaux

Je prévois en cas d’absence, des solutions pour limiter les aboiements (gardiennage, dressage, collier anti aboiement …)

Véhicules et Cyclomoteurs

  • Je modère le régime moteur.
  • Je maintiens le pot d’échappement en bon état.
  • Je ferme les portières sans les claquer.

Ces quelques points ne sont pas exhaustifs et une attention particulière doit être portée sur toutes les attitudes pouvant générer un dérangement pour l’entourage.

En n’importe quelle circonstance, il est important de dialoguer dans le calme pour régler les situations conflictuelles.

Il est important cependant d’accepter les bruits de la vie : jeux des enfants….

Je prends en compte également les horaires de travail de mes voisins.

Retrouvez toutes ces rubriques sur le site de la Préfecture de l’Ain.

Désherbage

L’amélioration de la pratique du désherbage de la commune de St Vulbas : une démarche exemplaire.

Phase 1 : Au niveau national, 88 % des rivières et 62 % des nappes phréatiques sont polluées par les pesticides (source : IFEN 2005). Si les quantités de produits utilisés par les communes sont moins élevées qu’en agriculture, leur impact est important. Les surfaces traitées sont majoritairement imperméables (trottoirs) favorisant ainsi l’entraînement des molécules vers l’eau dès la première pluie.

Dans ce cadre, et en partenariat avec le Syndicat de la Basse Valée de l’Ain et la FREDON, la commune de Saint Vulbas lance une démarche pilote, exemplaire en Rhône-Alpes. L’objectif est de réduire progressivement les quantités d’herbicides utilisées pour les remplacer par des techniques alternatives combinant du paillage, du désherbage thermique, mécanique et manuel.

Les marges de progrès sont considérables : 1 bouchon de stylo d’herbicide peut rendre non potable 10 millions de m3 d’eau, soit la consommation d’eau d’une famille de 4 personnes pendant 30 ans.

Cette démarche nécessite votre aide. Dans votre jardin aussi, réduisez vos usages de pesticides.
Phase 2 : Dans le cadre de la mise en place du Plan de Désherbage de la commune de Saint-Vulbas et suite à l’article du dernier numéro sur la dangerosité des pesticides pour l’environnement, nous souhaiterions attirer votre attention sur l’impact des produits phytosanitaires sur la santé (irritation, mal de tête, baisse de la fertilité, cancer…).
En effet, la toxicité de ces produits peut être aiguë (à court terme) ou chronique (à long terme) et leurs voies de pénétration variées (inhalation, pénétration cutanée ou ingestion).

Santé

Lors des études toxicologiques, certaines substances peuvent être classées en 3 groupes :

  • Cancérogène (favorise le développement de cancers).
  • Mutagène (favorise l’apparition de défauts héréditaires).
  • Toxique pour la reproduction.

Certains produits se définissent également par leur caractère irritant (réaction inflammatoire), corrosif (destruction des tissus) ou sensibilisant (effet indésirable accru à chaque nouvelle exposition).

Ce rapide état des lieux confirme donc bien que les pesticides sont loin d’être anodins. Alors, utilisez des techniques alternatives (paillage, eau chaude…) et lorsque vous utilisez des produits chimiques, protégez-vous !